Les 16 espèces de rapaces qui nichent autour du Lac Sidi Salem

Lors de leurs missions d’inventaire et d’observation sur les rives de la Medjerda, les chercheurs chargés par Exploralis on pu répertorier 16 espèces de rapaces nicheurs. Dans un rapport publié suite à cette mission, les scientifiques ont commenté « les rapaces occupent une place écologique primordiale dans l’écosystème permettant sa pérennité”.

Au total 98  couples nicheurs ont été répertoriés au niveau de l’ensemble des falaises de la zone d’étude.

Le faucon crécerellette est le plus représenté en nombre de couples nicheurs (24 couples). Ce chasseur se nourrit principalement d’insectes volants et terrestres, mais aussi de petits lézards, de petits rongeurs et de petits oiseaux. Dans la zone étudiée, il niche dans les falaises et son aire de gagnage comprend les champs en jachère et de céréales qui abritent divers invertébrés.

En seconde position figure le busard des roseaux avec 15 couples. Il chasse les petits mammifères et les oiseaux aquatiques; ainsi que les grenouilles, les couleuvres, les poissons, les insectes et les animaux malades ou blessés.

En troisième position, se trouve la chouette chevêche avec 12 couples identifiés. Ce rapace est actif de jour comme de nuit, mais il chasse plutôt la nuit, à l’aube et au crépuscule. Pendant le jour, la chouette est souvent perchée à découvert sur des pylônes ou des arbres. Ses proies les plus fréquentes sont les insectes, les araignées et les souris.

Le plus faible effectif des nicheurs a été celui de l’élanion blanc. Un seul couple á été repéré. On le distingue par ses plumes blanches et grises, ses épaules noires et ses yeux rouges foncés.

La liste des 12 autres éspèces de rapaces nicheurs est présenté dans le rapport scientifique du projet MED’EX.