L’argousier, un arbuste épineux à multiples intérêts!

Petit arbuste rustique, décidu et dioïque, l’argousier (Hippophae rhamnoides L.) appartient à la famille des Éléagnacées. Ce bel arbuste épineux se caractérise par un feuillage lancéolé vert argenté. Vers la fin de l’été, les baies produites par l’argousier prennent une couleur rouge orange vif à maturité. Très décoratives, ces fruits continuent à ornementer les arbustes jusqu’à l’hiver.
Les baies de l’argousier se distinguent non seulement par leur forte richesse en vitamine C, mais aussi par leur caractère oléagineux, permettant d’extraire de l’huile à la fois à partir des pulpes et des graines.

arbuste argousier avec ses fruits

En grec, hippo qui signifie cheval et phae signifie brillant, d’ou le  Hippophae. En effet, cette appellation trouve son origine dans l’Antiquité. Les Grecs auraient remarqué que les chevaux qui ingèrent des feuilles d’argousier avaient un poil particulièrement brillant. D’ailleur, selon la légende de la mythologie, les feuilles d’argousier auraient été l’un des aliment préférés du cheval d’Alexandre Le Grand. Rhamnoides vient de Rhamnus, qui désigne aujourd’hui un genre d’arbustes. 

Intérêts écologiques de l’argousier:

En plus de ses multiples intérêts cosmétiques, thérapeutiques et nutraceutique, l’argousier présente notamment des intérêts écologiques particuliers. Cet arbuste, grâce à son système racinaire drageonnant qui se ramifie rapidement, permet de lutter contre l’érosion du sol et de fixer les dunes.  Mais les bienfaits qu’il offre au sol ne se limitent pas à sa fixation! En effet, l’argousier, au niveau de ses racines, établit une relation symbiotique avec les champignons. Il assure ainsi la fixation de l’azote de l’aire. Et conséquemment, il contribue à l’amélioration de la structure du sol et à la reconstitution de sa fertilité. Ces proprieté confèrent à l’argousier la capacité de s’adapter aux sol peu productifs, comme les sols  sableux, caillouteux et même les terres argileuses. En effet, l’argousier n’est quasiment pas exigeant quant à la nature du sol. Il résiste à l’humidité, à la sécheresse, et aux embruns.

À la faveur de son adaptabilité et sa résistance, cet arbuste est largement introduit dans les haies brise-vent, emblèmes des prairies canadienne. Brise-vent et ornemental, il permet de protéger les zones agricoles tout en améliorant les habitats fauniques. En plus, l’argousier peut agir comme une barrière chimique grâce à sa résistance aux pesticides et à la pollution. Il est également utilisé pour lutter contre l’érosion,notamment en Chine, et pour limiter la progression du désert. Outre cela, cet arbuste peut contribuer à la stabilisation des talus d’autoroutes. 

À propos de cette plante qui pousse quasiment partout, le botaniste W. Pelikan a écrit: « L’argousier ne demande rien au sol, il tire sa vitalité de la lumière ». Bien qu’il soit capable de s’adapter aux sols les plus pauvres, cet arbuste en revanche ne peut pas s’en passer du soleil pour se développer et fructifier. 

Plante à multiples usages, et à caractéristiques particulières, l’argousier continue à susciter la curiosité des chercheurs et des scientifiques. Et probablement, il nous a pas encore livré tous ses secrets!