HedgeGrow: Diagnostic de la haie pilote et de la biodiversité

Le site du projet HedgeGrow se situe à proximité du village de Sogman, à une veingtaine de kilometres de la ville de Sejnane, au nord ouest de la Tunisie. Cette région se caractérise par des habitations dispersées sur une large étendue de terrains agricoles partiellement dégradés par l’érosion. En effet, on y trouve principalement des forêts d’eucalyptus et des monocultures larges de fourrages et de céréales.

milieu agricole

La biodiversité locale est en déclin depuis des décennies, certaines espèces ont déjà disparu, d’autres sont en danger de disparition. La principale cause de ce déclin est l’agriculture moderne qui laisse de moins en moins de place à la biodiversité, et utilise de plus en plus de grosses machines et de produits chimiques de toutes sortes. Consequemment, la réintégration des haies dans le milieu agricole se présente comme une solution intéressante qui peut bénéficier aux agriculteurs tout en rétablissant une partie de la biodiversité perdue.

L’approche du projet HedgeGrow consiste donc à étudier la biodiversité liée aux haies dans la région et à éduquer et à sensibiliser différents acteurs locaux à l’importance de ces plantations et des espèces fauniques et floristiques  dans les milieux agricoles. Pour ce faire, une haie existante a été sélectionnée pour être aménagée et entretenue. Cette haie pilote servira de démonstration du processus d’amélioration des haies pour les agriculteurs.
Principalement composée d’acacias épineux et d’eucalyptus, cette haie longe un terrain de 5 hectares, et atteint ainsi une longueur de 300 mètres. Mr H.F. , agriculteur local de la région, et propriétaire du terrain ou se situe la haie, nous a confié la gestion de sa haie pendant la durée du projet.


Diagnostic de la haie pilote:
La qualité d’une haie et ses richesses, dépendent avant tout de sa composition et de la diversité écologique qu’elle abrite. En effet, les haies constituent un élément important du bocage, et leurs richesses floristiques sont fortement bénéfiques à la biodiversité auxiliaire, qui est à son tour bénéfique à l’activité agricole  

Conséquemment, lorsqu’on considère la restauration et l’amélioration d’une haie dans un milieu agricole, il serait important d’étudier et d’évaluer sa structure et sa composition ainsi que les connexions et les interactions écologiques qui soutiennent ses fonctions et de ses services.



Diagnostique de la flore:
Quant à notre haie, elle est initialement composée d’une seule variété d’arbres, qu’est l’Acacias épineuse. Ces arbres d’acacias, ayant toutes la même hauteur et la même largeur, forment une barrières végétale imposante, mais peu efficace, puisqu’on y trouve plusieurs passages consacrés aux ouvriers, et même des passages de sangliers.

 

Diagnostic de la faune

Mr R.O. expert naturaliste, s’est chargé de l’exploration et de la prospection de la haie à la recherche des traces de biodiversité faunique, des niches ou des passages d’animaux. Ces traces doivent être identifiées afin de les prendre en considération dans le design final de la haie, et afin de les préserver. Néanmoins, on a observé très peu d’activité faunique dans notre haie. En effet, la haie dans son état intital présente peu de traces de biodiversité. 

Cependant, on a réussi à trouver une espèce d’urodèles très rare à proximité de la haie: “Pleurodeles poireti ». 

Travaux de taille:

Le segment B, principalement composé d’acacias épineux, a été taillé afin de faire pénétrer un maximum de soleil et afin de pouvoir intégrer des arbres indigènes diverses, qui à termes, remplaceront les acacias. Nous avons gardé des espaces de 3 à 5 mètres entre les arbres taillés. Par la suite, nous avons remarqué la pousse de plusieurs jeunes arbres indigènes. On devra donc suivre et favoriser la croissance de ces arbres. 

Les espaces vides, ou les arbres n’ont pas poussé spontanément, vont être utilisés pour planter differents arbres. Cela permettera de garnir les différentes strates de la haie, créant ainsi un maximum de microclimats et micro habitats afin d’attirer plus de biodiversité.

 

HedgeLaying :

Les jeunes arbres plantés auront besoin d’être protégés des sangliers et des vaches. Pour ce faire, nous avons opté pour l’installation d’une haie sècheNous avons utilisé le tailli des acacias et les piquets d’eucalyptus afin de construire cette haie, ainsi que des ressources naturelles et abondantes localement. Cette haie sèche aura des fonctions multiples. Elle servira de protection pour les jeunes arbres, de petit brise vent qui favorise la croissances des plantes, d’abris pour beaucoup d’espèces d’insectes et d’animaux, de tuteur pour certaines plantes grimpantes, et aussi d’outil pédagogique pour les agriculteurs lores des visites de la haie pilote. 

Garnison en plantes 

Un design précis a été élaboré pour l’aménagement de la haie pilote. Ce design prend en compte les dimensions et les espaces gardés vides dans la haie après la taille des acacias, et propose un plan de plantation de différentes variétés d’arbres et d’arbustes, de quoi garnir les différentes strates de la haie (strate arborée, strate arbustive, strate buissonnante, plantes grimpantes…).

L’introduction du caroubier a été encouragée dans ce design. En effet, cet arbres indigene de la méditerranée, peut avoir plusieurs fonctions bénéfiques aux agriculteurs. D’autres plantes sont intégrés dans le design tels que le laurier sauce, les oliviers, les lentisque, arbousier, myrte…

Garnison en abris:

Différent types d’abris fait de matériaux naturels ont été réalisés et introduit à la haie pilote à différents niveaux, de quoi attirer différentes espèces d’oiseaux, de reptiles, de mammifères et d’insectes.

abris pour les oiseaux installé dans la haie pilote