Haies bocagères de retour dans les paysages agricoles

Très présentes autrefois dans les paysages ruraux, les haies ont progressivement perdu leur place. Depuis une soixantaine d’années, les haies ont été massivement arrachées afin d’élargir les parcelles, afin de faire circuler des machines agricoles gigantesques, et également pour atteindre des niveaux plus élevés mais farouches de la productivité.

L’industrialisation de l’agriculture

L’industrialisation de l’agriculture et sa modernisation a annoncé la mort de l’agriculture paysanne de terroir. On est dès lors passé à une production agricole industrialisée, ou tout est standardisé et mécanisé. Et si les pratiques agricoles issues de cette modernisation ont permis de hausser les quantités produites, elles nous empoisonnent par ce qu’elles nous offre a manger. Elles polluent également l’aire qu’on respire, l’eau qu’on boit, et gâche les paysages qu’on contemplait. 

Paysage agricole a coté de la route

Le retour aux haies

Avec un regard rétrospectif, des agriculteurs, des biologistes et des parties prenantes remettent progressivement en question les pratiques agricoles modernes et soutiennent de plus en plus le retour des haies bocagères. Et on accorde de nouveau une importance croissante aux fonctions des haies dans les paysages, de la biodiversité qu’elle accueille, passant  la protection des cultures et des bétails qu’elle assure, et même son rôle esthétique. 

La terre et les systèmes vivants produisent une infinité de ressources. Les hommes doivent trouver des moyens permettant d’en créer de la valeur afin d’établir l’équilibre entre l’homme et la terre.

Les haies sèches

Lorsqu’il s’agit des haies, il existe une technique particulièrement intéressante. Elle consiste en la mise en place des haies mortes, également appelées haies sèches! En effet les haies mortes sont des tas de branches et de brindilles entassées sous forme de barrières. Cette pratique permet de tirer profit du matériel résultant des pratiques d’éclaircie et de défrichage. En nature, rien ne se perd, tout se transforme! 

L’idée de base est que le matériau utilisé pour mettre en place une haie morte pourrit d’une manière bénéfique aux écosystèmes. Au fil du temps, le bois utilisé commencera à pourrir et à se décomposer, il faut tout simplement empiler plus de matériaux pour entretenir la haie. Il également est assez courant de l’alimenter régulièrement en feuillage et en gaule. 

Cette utilisation des branches excédentaires des zones boisées permet entre autres de soutenir la faune. Les haies mortes offre notamment aux oiseaux et aux petits mammifères un abri qui les protège des prédateurs, du vents et des tempêtes. Elles fournissent en général un habitat pour toutes sortes d’insectes, reptiles, oiseaux, etc. 

Haies sèches

 

Les haies mortes renaissent!

Les haies mortes ne le sont pas définitivement! Il est possible de leur rendre la vie, et ce en plantant le côté le plus ensoleillé afin qu’il devienne à terme vivant. Il est possible également de semer des grimpeurs pour améliorer l’apparence de la haie morte et fournir des fleurs. 

Les haies présentent en effet des possibilités variées en termes de techniques de mise en place! Elles peuvent s’établir sous plusieurs formes, offrant de nombreux services écologiques. 

 

 

Logo Exploralis